2015 _ Labo Wozu

Accueil > Labo & formation > 2015 _ Labo Wozu

WOZU : Laboratoire de recherche artistique

 

« Wozu est un travail de fond, une recherche autour de nos présences dans la rue. Sur les formes de représentation et de communication dans l’espace public.

La base du projet est la pratique quotidienne du lieu, de façon progressive, évolutive. S’y fondre à notre manière. Errer, aller et venir. Se laisser voir. Se laisser rencontrer. Ensuite répéter, réinventer, recomposer chaque jour ce qu’on voit du lieu, ce qu’il nous renvoie, ce que nos rencontres font surgir.

Ça se passe dans la durée. Un processus à organiser pour trouver un autre rapport aux gens de là, ici, à priori non spectateurs.»

 

Cie 1 Watt

1WATT, est compagnie burlesque ou absurde ou surréaliste ou tout cela à la fois voire même rien de tout cela. 1 Watt est une compagnie qui parcourt, explore, métaphore l’espace public. Elle le donne à voir par ses présences actives, expérimentales, toujours entre fiction et réalité, ses constructions mouvantes, évolutives, précaires. Elle crée des rapports aux lieux, aux gens présents, utilisant l’imprévu, l’accident…

 

Ce qui nous intéresse

WOZU est une forme de laboratoire de recherche à ciel ouvert d’activation d’un espace public. Intéressés par ce que les sciences sociales peuvent avoir à dire sur ce mode d’intervention permanent dans le quotidien de l’espace public, nous avons proposé à la Cie 1 Watt et à une sociologue Pauline Scherer de croiser leur regard sur ce projet.

En tant que chercheuse, elle a mené une observation sur toute la durée, par une présence visible dans l’espace d’expérimentation de la Cie, en contact avec les passants, habitants, usagers du lieu.

> Article WOZU de Pauline Scherer

Cette observation s’est fait sous l’angle des questions clés qu’a soulevé ce projet et a donné lieu à la rédaction d’un article sur :

  • l’activation de l’espace public, physique et politique,
  • le quartier : fonctionnement, usages, pratiques, aménagement urbain,
  • la rencontre avec l’autre : altérité et conflit, conversations,
  • la fabrication du commun.

Les partenaires

  • Le Comité de Quartier Clérondegambe
  • Le studio 411, galerie Street art
  • Les étudiants du Master Arts Plastiques « Pratiques plastiques dans l’espace public. Installations in situ » de l’Université Paul Valery de Montpellier et leur professeur, Karine Pinel

En bref

  • LABORATOIRE DE RECHERCHE
  • 1 semaine de résidence in situ
  • 1 production d’œuvre plastique
  • 1 analyse sociologique

 

Infos pratiques

Du 2 au 7 novembre quartier Rondelet à Montpellier

Dimanche 24 janvier 2016 : rencontre au Studio 411

+ d’infos / prendre part / soutenir : 04 99 54 69 07