La fabrique des paysages

Accueil > La fabrique des paysages

Les résidences longues en immersion

Les projets artistiques et culturels de territoires

Aménagement  du territoire / Études urbaines, AMO-AMU

 » La fabrique des territoires  » 

Le bien-être et la santé des populations, la survie de la biodiversité des étendues naturelles géographiques et des paysages qui nous entourent dépendent de la qualité des formes urbaines, de la réactivité et de l’éthique des procédures d’aménagement à l’oeuvre sur nos territoires. Les visions directrices qui président les champs d’application des politiques d’aménagement, avant d’être des modèles de gestion ou des opportunités économiques et foncières relèvent du droit culturel, en ce qu’elles façonnent quotidiennement et durablement notre perception de la réalité, notre vécu, ainsi que les conditions de vie et la conscience historique, environnementale des générations actuelles et futures. 

Les enjeux de transition écologique que nous traversons, la prise de conscience des conséquences des activités industrielles, cognitives et numériques sur les écosystèmes, le climat autant que sur la dégradation des rapports sociaux placent les politiques de l’aménagement face à un défi sans précédent. Elles doivent dans une grande réactivité s’actualiser, se régénérer en s’inspirant autant des sciences de la nature et de l’observation du vivant dans des principes intégrés, de la force esthétique et symboliques des oeuvres, que de la tekhnè héritée pour repenser l’économie du bâtiment. Parallèlement, elle doivent dans un mouvement ascendant intégrer l’ingéniosité économique et la créativité des engagements citoyens et culturels à l’oeuvre dans l’espace public (urbanisme culturel, transitoire, dynamique) et les besoins et les aspirations des habitants en replaçant le corps, la préfiguration des usages 

L’ensemble de ces richesses à l’oeuvre sur les territoires sont aujourd’hui autant de solutions qu’il s’agit d’activer, de cultiver, de partager, de débattre et de transmettre pour ouvrir l’horizon largement à une fabrique nouvelle des territoires. Le temps est à la recherche et à la construction de cette fabrique joyeuse.

L’Atelline en fait un axe fort de son projet culturel :

  • en soutenant la recherche à l’échelle européenne
  • en s’engagent aux côtés des élus, des professionnels de l’aménagement du territoire dans la construction de nouvelles modalités de coopérations 
  • en soutenant l’émergence d’initiatives qui inventent des espaces publics et communs apprenants, autorisants et capacitants
  • en offrant aux artistes et aux collectifs accueillis, un accompagnement au long cours et des conditions d’écriture et de création fondées sur une expérience géographique et physique des territoires.
  • en favorisant l’interconnaissance la rencontre et la constitution d’équipes de professionnels issus de plusieurs champs scientifiques et créatifs (sciences de la nature, sciences humaines, sciences de l’art et de l’esthétique) pour actualiser et renouveler les méthodes d’aménagement du territoire, les socles de connaissances et l’approche sensible qu’il s’agit de mettre en oeuvre au moment de la prise de décision.