Résidence de recherche d’Eve Chariatte

Accueil > Résidence de recherche d’Eve Chariatte

Sillages

Comme des rendez-vous quotidiens avec elle-même, Eve Chariatte, jeune chorégraphe, établit des rapports. Cette pratique artistique la place dans une posture d’investigation et vise à rendre compte de ses expériences, de ses rencontres.
Pour sa résidence de recherche à l’Atelline elle souhaite interroger l’espace poétique entre le travail de la terre et le travail du temps sur la peau, les traces du labeur passé sur le présent des corps, féminins essentiellement. Elle souhaite tisser un lien métaphorique entre labeur et sillons, agriculture et mémoires.

Elle cherche à creuser ces analogies pour en voir éclore des récits entrelaçant imaginaires anatomiques, géographiques et poétiques.
Pour mener à bien sa recherche et sa collecte, elle partira à la rencontre d’agriculteur.rice.s et de vigneron.ne.s pour une série d’interviews et de temps d’immersion autour du travail de la Terre et de sa transformation. Elle proposera un moment de dialogues et de confidences à des femmes plus âgées afin d’échanger sur les métiers de femme et des sillons qu’ils ont pu dessiner sur leur peau.
La restitution des échanges se fera sous la forme d’une lecture performée quelques mois plus tard.

A l’automne 17, en envisageant les possibles d’une résidence elle a offert à l’Atelline un rapport de promenade dans son quartier d’implantation afin de rendre visibles les premières envies en lien avec sa recherche artistique qui touche au travail, à la force qui nous pousse à agir et aux différents régimes d’activité d’un corps. Aujourd’hui, elle considère sa recherche comme un chantier, un espace fictif dans lequel elle peut trouver les outils nécessaires à son travail, de la matière première.

 

Eve Chariatte

Eve Chariatte, née en 1986 dans le Jura Suisse, est danseuse et chorégraphe indépendante. Elle étudie tout d’abord la danse classique à l’école-atelier Rudra Béjart à Lausanne avant d’obtenir un Bachelor en danse contemporaine à SEAD (Salzburg Expérimental Academy of Dance) en Autriche. A la suite de ces premières études, elle s’engage dans la vie professionnelle en privilégiant le travail en collaboration avec des artistes de divers horizons artistiques pour la création de spectacles qui tourneront dans plusieurs pays d’Europe (Autriche, Allemagne, Norvège, France et Suisse) et pour la co-direction de résidences artistiques pluridisciplinaires (Les FAC, STAMM studio). Ses origines marquent son parcours artistique et influent sur l’attention qu’elle porte à la transformation de la terre et du corps par le travail. Sa rencontre avec le shiatsu amène une autre dimension à sa recherche et Eve rapproche aujourd’hui les pratiques somatiques, la danse et le chorégraphique, qui s’invite aussi sous la forme d’écrits, de cartographies et de gribouillages. Elle suit actuellement la formation du master EXERCE au CCN de Montpellier, en lien avec l’université Paul-Valéry.

 

Ce qui nous intéresse

Etre partenaire d’un tel dispositif signifie pour l’Atelline contribuer au soutien à l’émergence artistique.

C’est également interroger ce qui fait création, réaffirmer la nécessité d’espaces, de temps et de moyens pour la recherche artistique.

C’est aussi, avec une volonté de décloisonnement des formes et des esthétiques, accompagner une jeune artiste issu d’un autre champ artistique dans son approche de l’espace public.

C’est enfin se préoccuper de l’espace de visibilité et de diffusion qui est celui de la danse contemporaine aujourd’hui.

 Les partenaires

La résidence d’Eve Chariatte est coproduite par L’Atelline, lieu d’activation art et espace public, dans le cadre d’un partenariat avec ICI — CCN Montpellier / Direction Christian Rizzo (master exerce réalisé en partenariat avec l’Université Paul-Valéry de Montpellier) et Réseau en Scène

Infos pratiques

Résidence de recherche d’avril à juillet 2018 

Présentation des recherches sous la forme de lectures performées courant octobre 2018