Conversation(s) : Rencontres professionnelles et interprofessionnelles autour de l’espace public

Accueil > Conversation(s) : Rencontres professionnelles et interprofessionnelles autour de l’espace public

Conversation(s)

Les longues semaines de jeûne que nous avons toutes et tous éprouvées ont été ponctuées de riches conversations avec des artistes de la région et d’ailleurs. Les nombreuses rencontres à distance ont continué à nous convaincre de la nécessité de remettre du collectif, de la solidarité, du décloisonnement dans nos pratiques pour entrevoir un horizon plus dégagé.

Quelles œuvres allons-nous pouvoir inscrire dans l’espace public ? Comment se le réapproprier ? Comment l’espace public ne nous sera pas plus encore confisqué ? Quelles relations proposer aux badauds, aux habitants, aux publics ?… Ces questions sonnent comme une ritournelle et l’isolement, ou la solitude, ne permettront pas d’y répondre.

C’est pour cela que nous avons imaginé « Conversation(s) », un rendez-vous professionnel ouvert à des questionnements transversaux du 15 au 17 juillet prochains. Il ne s’agira ni d’un séminaire, ni d’un cycle de conférences. Nous souhaitons avec « Conversation(s) » ouvrir un temps d’échanges au service de la création en espace public.

Nous imaginons avec « Conversation(s) » aménager un espace-temps ressource en y conviant des contributeurs issus d’autres champs disciplinaires qui auront la charge de lancer et d’animer avec les artistes et professionnels des arts vivants en espace public des discussions à même de repousser un peu le brouillard, de proposer une respiration, de nourrir une pensée collective et, à terme, de permettre à chacun.e de s’emparer à sa manière de cette approche transversale.

Nous y parlerons création, espace public, dramaturgie, architecture et urbanisme, nous évoquerons avec une entrée anthropologique nos besoins de rituels, nos peurs, nos rêves et nos imaginaires…

En vue des mesures gouvernementales les places pour participer à cet événement seront limitées. Dans ce sens, des masques et du gel hydroalcoolique seront mis à votre disposition. Et qui sait, si cette première conversation est fructueuse ou prometteuse nous pourrons imaginer qu’elle prenne la forme de rendez-vous annuels…

Les contributrices et contributeurs

Ariana Cecconi, maître de conférence associée en Sciences Sociales à l’Ecole nationale supérieure d’Architecture de Marseille

Elle nous proposera un regard anthropologique sur les transformations des usages des espaces publics et les enjeux contemporains. En partant du vécu collectif de ces derniers mois de confinement, elle focalisera l’attention sur le thème de la peur en analysant des sociétés dans lesquelles elle est soignée par des rituels. Ce regard anthropologique sur la peur nous questionnera sur notre époque et sur la fonction de rituels collectifs. Enfin, elle mettra en discussion les thèmes de l’imaginaire, des rêves et leur pouvoir performatif. Il y a des sociétés dans lesquelles les rêves sont partagés collectivement, ils inspirent les actions quotidiennes, ils sont sources d’inspiration et de prise de décision. Il s’agira ainsi d’explorer les potentialités de l’imaginaire et des rêves dans l’acte de création et comme forme de résilience.

Alix de Morant, chercheuse & maîtresse de conférences en études théâtrales et chorégraphiques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, membre du RIRRA21 et de l’aCD, association des Chercheurs en Danse

Elle évoquera certains thèmes qui l’occupent et la préoccupent en ce moment autour de la création In situ. Corps et environnements- Régimes d’apparition dans l’espace public  – Art & écologie : modes d’attention

Marie Reverdy, dramaturge

Son invitation – « Nous partagerons nos expériences dans une discussion que nous pourrions titrer : Faire œuvre dans, par et pour l’espace public – envies, doutes et certitudes…  A partir de nos désirs, de nos doutes, de nos crises, et des confirmations que nos conditions actuelles de travail induisent, nous discuterons de dramaturgie dans, par et pour l’espace public, et interrogerons la pertinence des lieux non-dédiés comme plateau pour le théâtre de notre monde. »

Patrick Buffard, architecte conseil au CAUE 34 et enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier

Il a choisi d’intituler la conversation à laquelle il nous invite : « « Etres » à la rue ! ». Le fait d’être assez détaché des relations contractuelles classiques dans sa pratique professionnelle, lui permet une grande et précieuse liberté de réflexion sur les usages. Pour ne citer qu’un court extrait de sa proposition d’échange voici quelques-unes des questions qu’il souhaite aborder et mettre en partage. La rue : Comment la pratiquer à pied au quotidien ? quelle est sa qualité ? quels sont les usages et les dynamiques sociales qu’elle permet ? Permet-elle d’être le support des vies quotidiennes, de mettre en espace les habitudes, les rituels, de faciliter l’appropriation. Est-ce qu’elle satisfait notre besoin vital d’êtres sociaux ?

Claudine Dussollier, géographe de formation, ingénieure culturelle, membre de l’association Transverscité, directrice éditoriale aux éditions Deuxième Époque et l’Entretemps

« Qu’est ce qui fait espace public ? » Ou encore : « Comment l’art produit de l’espace public aujourd’hui ? » C’est sous cet angle que Claudine Dussollier propose de partager ses réflexions, nourries des problématiques que nous connaissons en France mais également de ses observations dans plusieurs pays méditerranéens et africains.

Laurent Viala, géographe, urbaniste, maître de conférences à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, chercheur au Laboratoire Innovation Formes Architecture Milieux (LIFAM)

Cette conversation interpellera l’espace public en tant que lieu qui offre des possibilités d’expression, de révélation, d’exposition, de monstration, etc. à celle/celui qui l’investit  ; son aménagement par l’urbanisme et l’architecture ne constituant qu’une modalité d’accompagnement des usages et des pratiques qu’il accueille. Les potentialités de l’espace public seront donc questionnées depuis la création, la représentation, la réception de l’œuvre, et finalement la capacité des arts du vivant en espace public à penser et faire la ville.

Il est proposé de situer cette conversation à la croisée de trois enjeux  :

– L’hospitalité par l’espace public en tant que condition de l’urbanité,
– La survie de l’espace public urbain  : les vertus de l’impermanence,
– L’ordre politique  : l’espace public, haut lieu de la critique  ?

–  Fabio La Rocca, maître de conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et membre du LERSEM-IRSA

Fabio La Rocca propose une réflexion sur la corrélation entre la rue et le quotidien : quel est le rapport qui se crée dans la relation synergique entre corps humain et corps urbain ? De quelle manière les ambiances représentent-elles le reflet de notre immersion spatiale et les modalités de sentir et vivre les espaces urbains ? Comment la dimension esthétique-sensible affecte notre perception du paysage urbain ? À partir de ces questionnements, on centrera l’attention sur la sensibilité de l’expérience urbaine par l’art et ses multiples effets comme forme narrative et poétique.

Marc El Samrani, doctorant en architecture, préparant une thèse sur les formes de médiations dans l’espace public comme leviers de lutte contre l’isolement social, sera par la suite en charge de conserver une mémoire de nos échanges.

Infos pratiques

Rencontres professionnelles et interprofessionnelles  autour de l’espace public le 15 – 16 – 17 juillet au Théâtre des 13 vents – CDN Montpellier.

Le Théâtre des 13 vents CDN Montpellier l’Ensam Montpellier ont répondu présents à nos côtés et nous les en remercions vivement.

Les mesures de distanciation physique que la crise sanitaire nous impose rendent obligatoires les inscriptions ouvertes jusqu’au vendredi 10 juillet.

Événement Facebook

Programme

Mercredi 15 juillet

> 10h à 12h :
– Conversation avec Claudine Dussolier
– Conversation avec Patrick Buffard

> 12h15 à 13H45 : déjeuner

> 14h à 16h :
– Conversation avec Claudine Dussolier
– Conversation avec Patrick Buffard
– Espace ressource et écriture ouvert de 9h à 17h30

Jeudi 16 juillet

> 10h à 12h :
– Conversation avec Alix de Morant
– Conversation avec Arianna Cecconi

> 12h15 à 13H45 : déjeuner

> 14h à 16h :
– Conversation avec Fabio La Rocca
– Conversation avec Arianna Cecconi
– Espace ressource et écriture ouvert de 9h à 17h30

Vendredi 17 juillet 2020

> 10h à 12h :
– Conversation avec Marie Reverdy
– Conversation avec Laurent Viala

> 12h15 à 13H45 : déjeuner

> 14h à 16h :
– Conversation avec Laurent Viala
– Conversation avec Marie Reverdy

> 16h30 à 18h : temps convivial informel

Une publication contributive sera mise en oeuvre. Un espace « Ressources et écriture » sera aménagé durant les trois journées.